Jeune conducteur, comment gérer mon amende et ma perte de points sur un permis probatoire ?

1459325673_maxresdefault.jpg



Ne réglez rien dans la précipitation, Thomas. Car payer le PV déclenche le retrait de point et, même la perte d’un seul reporterait l’échéance de votre probatoire à la Saint glinglin et vous obligerait à ramer des années supplémentaires avant d’obtenir vos 12 points !

Heureusement, pour éviter ce scénario « catastrophe », il existe des solutions :

Votre période probatoire se termine prochainement ? Jouez la montre en jonglant avec les délais de paiement.

Lorsqu’il s’agit d’un PV automatisé, vous bénéficiez de :
 15 jours pour régler 45 ou 90 € par chèque ou timbre amende. 30 si vous l’acquittez par un moyen électronique (Internet, serveur vocal ou Trésorerie*) ;
 45 jours pour payer l’amende forfaitaire (68 ou 135 €) ou 60 par un moyen électronique. Attention, au-delà elle est majorée à 180 ou 375 € et les points débités.

Vous devez grappiller plusieurs mois ? Contestez l’amende dans les 45 jours auprès de l’Officier du ministère public (OMP), en niant être l’auteur de l’infraction si vous n’êtes pas identifié. La note sera plus salée (150 à 200 € en pratique)**, mais aucun point ne vous sera retiré. Et entre-temps, votre permis sera passé à son maximum !

Autre astuce, 100 % illégale celle-là, mais que certains petits malins pratiqueraient pour se dépanner à moindre frais, est le « petit arrangement en famille ». Un membre de votre clan ou un ami sympa endosse la faute à votre place. Vous le dénoncez en renseignant ses coordonnées et en joignant la copie de son permis de conduite. Il recevra par la suite la contravention établie à son nom. Ni vu ni connu à condition de rester cohérent, car c’est un délit !

Voilà, à vous de choisir l’alternative adaptée à votre profil.
A la semaine prochaine !

source